De vrais débats pour de vraies questions

Lundi 1 Septembre 2003

De vrais débats pour de vraies questions
Après un été 2002 riche en projets gouvernementaux et un troisième trimestre riche en émotions syndicales, les premiers mois de l'année 2003 n'ont pas faibli.

Une première note d'orientation de la Chancellerie sur la criminalité, suivie de deux avants projets de lois sur la sécurité routière et sur la criminalité organisée.

Un projet de loi du Ministère des PME sur l'initiative économique, un autre du Ministère des Finances sur la sécurité financière, encore un du Ministère de l'Intérieur sur la sécurité intérieure, et un projet de loi sur la réforme du Divorce.

Autant de projets fondamentaux sur lesquels nous avons été consultés et sur lesquels nous avons répondu et continuons de travailler grâce à toutes les UJA qui se sont mobilisées pour réfléchir et proposer.

Un débat à Pontoise.

Un autre à Paris puis à Pointe à Pitre sur le Plaider Coupable.

Des travaux conséquents de nos élus au CNB sur l'aide juridictionnelle et la collaboration libérale.

Autant de vraies questions capitales pour notre profession pour lesquelles nous avons débattues et continuerons d'être prospectifs.

Dans deux mois à peine, nous nous retrouverons à Grenoble pour notre congrès.

D'ici là, il ne faut pas faiblir et continuer à travailler pour l'intérêt de tous et plus particulièrement pour le respect des Droits de la Défense.

Je compte sur vous plus que jamais au cours des prochaines semaines pour qu'au Congrès de Grenoble la FNUJA démontre par notre mobilisation et sa capacité prospective qu'elle est incontestablement le premier syndicat d'avocats en France et qu'elle représente mieux que personne la profession d'avocats d'aujourd'hui et surtout de demain.

A bientôt à Grenoble.

Amicalement,


David GORDON-KRIEF
Président de la FNUJA

Aznar