Droit de l'Homme et situation du Barreau de Tunisie

La FNUJA adresse ses plus vives félicitations à Monsieur le Bâtonnier Béchir Essid pour son élection à la présidence du Conseil de l’Ordre national des Avocats tunisiens. Le Bureau de la FNUJA, sous la présidence de Jean-Luc Médina avait eu l’occasion de rencontrer le Bâtonnier Béchir Essid au cours de son premier mandat, en juillet 2003, lors d’une mission officielle de soutien au Barreau tunisien et notamment à notre consoeur Radia Nasraoui, un des principaux symboles de la résistance du Barreau tunisien au régime autoritaire du président Ben Ali.

La FNUJA demeurera vigilante à la situation des Droits de l’Homme en Tunisie et continuera à apporter son soutien au Barreau tunisien, principal rempart de la démocratie dans cet Etat.



Le communiqué de l'AFP du 2 juillet 2007

Droit de l'Homme et situation du Barreau de Tunisie
Tunisie : les avocats élisent un opposant à la tête de leur Barreau

TUNIS - L’avocat tunisien opposant et défenseur des droits de l’homme Béchir Essid a été largement élu pour trois ans président du Conseil de l’Ordre national des avocats tunisiens (CONA), a-t-on appris lundi auprès de la profession à Tunis.

Elu à un second tour de scrutin avec 1.193 voix, Me Essid, 65 ans, a devancé de 108 voix son principal concurrent l’avocat Charfeddine Dhérif, un candidat qualifié de "proche du pouvoir" par la presse.

Parmi les dix candidats à l’élection du bâtonnier figurait pour la première fois une femme : Me Radia Nasraoui, militante des droits de l’homme et épouse de Hamma Hammami, chef d’une formation interdite d’extrême gauche.

Le nouveau bâtonnier succédera à Abdessattar Ben Moussa, un modéré dont le mandat a été marqué par des rapports souvent conflictuels avec le ministère de la Justice.

Me Essid, dont ce sera le deuxième mandat après avoir été bâtonnier en 2001, est membre actif de la ligue tunisienne pour la défense des droits de l’homme et d’Amnesty international.

Il a plaidé dans la plupart des procès d’opposants. Ancien prisonnier et opposant de tendance "nationaliste", Me Essid a eu des relations tendues avec le pouvoir durant son premier mandat. Il avait été l’objet de poursuites à la suite d’une grève des avocats.

Plus de la moitié des 5.000 avocats inscrits ont participé aux opérations de vote organisées depuis dimanche, et devaient désigner lundi les sept membres siégeant au CONA.


Dans la même rubrique, voir les précédents soutiens de la FNUJA au Barreau Tunisien

Droits de l'homme et situation du Barreau de Tunisie : condamnation unanime du Barreau français - 01/06/2006
Brèves
Le bâtonnier paul-albert iweins, président du conseil national des barreaux, le bâtonnier frank natali, président de la conférence des bâtonniers de france, le bâtonnier yves repiquet, bâtonnier du barreau de paris, réunis à fort de france (martinique) à l'occasion du 62ème congrès de la fnuja.....

Motion de soutien au Barreau de Tunisie - 14/04/2006
Editorial
La fnuja, réunie en comité national : exprime sa vive préoccupation devant les graves atteintes qui sont portées de façon récurrente à l'exercice des droits de la défense et plus généralement aux libertés individuelles en tunisie. apporte son soutien au combat légitime mené.....
Lundi 9 Juillet 2007
Loïc Dusseau