ETATS GENERAUX DE LA CONDITION PENITENTIAIRE en partenariat avec la FNUJA: allongement du temps de consultation jusqu'au 30 septembre 2006

www.etatsgenerauxprisons.org

Mardi 1 Août 2006

La fin de la consultation organisée par les Etats généraux de la condition pénitentiaire, dont la FNUJA est partenaire, a été repoussée du 31 juillet au 30 septembre 2006. D’ores et déjà, la participation des personnes détenues est « exceptionnelle » selon BVA. En effet, près de 15 000 des questionnaires distribués dans tous les établissements pénitentiaires ont été retournés à ce jour. La participation des autres acteurs de la consultation est jugée satisfaisante par l’institut de sondage, mais elle est encore inégale et a parfois débuté tardivement, tout particulièrement s'agissant des avocats.


La différence d’accès entre la version papier et la version électronique du questionnaire est apparue plus importante que prévue. Pour y remédier, un second tirage du questionnaire et sa remise aux personnels de l’administration pénitentiaire est à l’étude. Une demande de rencontre pour étudier les conditions de sa faisabilité a été initiée en ce sens auprès du ministère de la Justice, sans réponse pour le moment.

Un allongement du temps de consultation est nécessaire pour donner toutes les chances à cette démarche d’aboutir, pour faire en sorte que tous les acteurs concernés aient le temps de se saisir de cette consultation et ainsi permettre ainsi à chacun de s’exprimer pleinement. Les résultats du dépouillement par BVA seront rendus publics dans le courant du mois d’octobre, et la clôture des Etats généraux aura lieu le 14 novembre.

Cette action est relayée par les UJA membres de la FNUJA.

D'ores et déjà, l'UJA de Lyon s'est rapprochée de l'OIP-Rhône-Alpes et participera, dans le cadre des Etats généraux de la condition pénitentiaire, a un l'organisation d'un débat qui se tiendra à Lyon au mois d'octobre prochain.

www.etatsgenerauxprisons.org

AFP_31_juillet___Observatoire_des_prisons.pdf AFP 31 juillet - Observatoire des prisons.pdf  (5.03 Ko)


Loïc Dusseau