La force de l'UJA de Tarbes qui ne se démobilise pas



La force de l'UJA de Tarbes qui ne se démobilise pas
L'UJA de TARBES, présidée par Réjane CHAUMONT, réunie le 4 décembre en présence de plus d'un tiers du Barreau, a obtenu du Batonnier l'organisation d'une AGE vendredi 8 décembre à 11H00.
Après les manif du 9 et 16/11 et celle du 1/12, où les Confrères se sont réunis devant la Cour d'Appel avec les Magistrats, il y a eu un sentiment général de l'inefficacité d'une mobilisation quotidienne et des journées isolées de grèves contribuant à mobiliser de moins en moins de monde.
Il a donc été décidé, à l'image de certains Barreaux de FRANCE mais également de BAYONNE et DAX, de faire grève de tout le secteur juridictionnel du 11 au 15 décembre 2006, en ce compris la permanence pénale et les Compa et JLD.
Il apparait en effet nécessaire de ne pas arrêter le mouvement au seul secteur aidé pour éviter l'argument théorique de la justice à double vitesse.
A tarbes, tout le Barreau est concerné par l'AJ et la grève n'aurait pas eu l'effet escompté si certains dossier peuvent être plaidés.
De même, l'UJA de Tarbes a considéré comme important, le fait d'arrêter une date antérieure au 18/12 de sorte que le Ministère puisse apprécier le durcissement du mouvement.
Pour le 18/12, les modalités d'organisation de la Grève seront débattues et l'UJA a proposé une nouvelle AGE dès le 19/12 pour décider de l'arrêt ou la poursuite du mouvement.
L'UJA de Tarbes a également demandé une cohésion du mouvement au sein du ressort de la Cour de PAU. A suivre...
Mercredi 6 Décembre 2006
Loïc Dusseau

     

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 23 Octobre 2015 - 11:16 COMMUNIQUÉ RELATIF À L’AIDE JURIDICTIONNELLE