Message de soutien à nos confrères iraniens

Vendredi 19 Juin 2009

Nous apprenons que dans le cadre des évènements post-electoraux qui touchent en ce moment l’Iran, des confrères auraient fait l’objet d’arrestation tandis que d’autres seraient placés dans l’impossibilité d’exercer normalement leur profession.

Nous nous devons de leur exprimer notre solidarité, et dénoncer tout ce qui porte atteinte aux droits de la défense et plus généralement au respect des Libertés fondamentales.

Nous diffusons ci-dessous le communiqué en date du 17 juin de la société des Avocats et juristes Franco-Iraniens (SAFIR), qui peut être assuré que la FNUJA sera toujours du coté de ceux qui se battent pour la liberté d’expression et d’exercice des avocats, où qu’ils soient dans le Monde.


Communiqué du 17 juin 2009, à PARIS

Message de soutien à nos confrères iraniens




L’Association S.A.F.IR est une association professionnelle et indépendante sans but lucratif,
réunissant des avocats pour la plupart inscrits aux Barreaux de Paris et des Hauts-de-Seine, mais
aussi des juristes et universitaires exerçant en France, comme à l’étranger.


La S.A.F.IR se veut un lieu privilégié d'échanges, de rencontres et de concertation pour les professionnels du droit qui partagent des valeurs communes d’humanité et d’indépendance, ainsi que la double culture française et iranienne.


Au regard des évènements récents survenus en Iran et réaffirmant son attachement aux Droits de l’Homme à travers le monde, la S.A.F.IR a exceptionnellement décidé de sortir de sa réserve habituelle en adressant le présent message à l’ensemble des institutions représentatives de la profession d’Avocat et plus particulièrement au Bâtonnier de l’Ordre des Avocats de Paris. Nous adressons également ce courrier aux instances exécutives et législatives de la République française.


Monsieur le Bâtonnier,

Le Barreau de Paris a toujours su, par le passé, montrer son profond attachement au respect et à la défense des Droits de l’Homme, qu’il s’est donné notamment pour mission de promouvoir et de défendre dans le monde entier.

A l'occasion de la Journée Internationale de la Femme, le Barreau de Paris a reçu le 10 mars 2005, Madame Shirine Ebadi, Avocate au Barreau de Téhéran et Prix Nobel de la Paix en 2003 ainsi que Monsieur Mohammad-Ali Dadkhah, Avocat au Barreau de Téhéran et porte parole du Cercle des Défenseurs des Droits de l'Homme.

Par cette manifestation, le Barreau de Paris s’est montré concerné et solidaire avec ses Confrères iraniens pour la défense des Droits de l’Homme en IRAN.

Aujourd’hui, au regard des évènements récents et inquiétants qui se déroulent sur le territoire iranien et considérant l’importance de la promotion et de la sauvegarde des libertés fondamentales inhérentes à la personne humaine, la S.A.F.IR demande à l’Ordre des Avocats à la Cour d’Appel de Paris de réitérer son entière solidarité envers ses Confrères exerçant en IRAN et plus généralement envers toute la population mobilisée qui défend les principes d’humanité qui nous animent tous.

C’est la raison pour laquelle nous nous permettons, Monsieur le Bâtonnier et Cher Confrère, de faire appel à vous afin que vous portiez haut notre parole et nos craintes auprès des institutions représentatives de la profession en France comme à l’étranger, auprès des pouvoirs publics ainsi que de la Presse et d’appeler au respect des Droits de l’Homme, valeur absolue commune à l’Humanité, que nous avons pour mission, nous les avocats, de défendre et de protéger.

Vos biens Dévoués Confrères.

Société des Avocats et Juristes Franco-iraniens
Association professionnelle à but non lucratif (Loi du 1er juillet 1901)
Siège social : Maison du Barreau de l'Ordre des Avocats à la Cour d'Appel de Paris
11, place Dauphine, 75001 Paris, e mail : bureau@safir-france.com
Site Internet : www.safir-france.com


Camille MAURY