FNUJA

Jean-Marie BURGUBURU, nouveau président du Conseil national des Barreaux

Lundi 9 Septembre 2013

Jean-Marie BURGUBURU, Nouveau Président du CNB (Photo : Jean-René TANCREDE)
Jean-Marie BURGUBURU, Nouveau Président du CNB (Photo : Jean-René TANCREDE)
Le Conseil national des barreaux, réuni en assemblée générale le 6 septembre 2013, a procédé à l’élection de son nouveau président, Jean-Marie BURGUBURU, Ancien Bâtonnier du Barreau de PARIS, par 65 voix sur 82 votants.

La FNUJA tient à adresser ses plus vives félicitations au nouveau Président, qui succède donc à Christian CHARRIERE-BOURNAZEL.
Les conditions de son élection, avec près de 80% des suffrages, lui permettront sans conteste d'asseoir son autorité, pour permettre, comme il l'a souhaité d'"apaiser, réunir, travailler, reconstruire", dans l'intérêt de la Profession d'Avocat, en concertation avec toutes les composantes de l'Assemblée Générale du CNB.

Malgré les tentatives de recomposition contrainte de ces derniers jours, le bureau demeure inchangé.
En effet, les membres démissionnaires (5 sur 8) ont été purement et simplement reconduits dans leur mandat, sans même que d'autres membres du CNB ne présentent leur candidature. La FNUJA tient à saluer leur réélection, qu'elle avait appelée de ses voeux, dans un esprit de reconnaissance du travail déjà accompli et de stabilité de l'institution.

Les deux élus représentant les Jeunes Avocats au sein du bureau, Patricia SAVIN (collège général PARIS) et Stéphane LALLEMENT (collège général PROVINCE) poursuivent, eux, leur mandat, tout comme l'élue SAF, Catherine GLON.
La FNUJA tient à saluer le travail qu'ils ont accompli, depuis le début de la mandature, mais également leur loyauté et leur fidélité à l'égard du mandat qui leur a été confié ; face aux pressions qu'ils ont subies, ils ont fait preuve d'une abnégation qui doit être soulignée. Leur légitimité à exercer le mandat de 3 ans qui leur a été confié au sein du bureau, ne saurait être remise en cause par qui que ce soit.

En effet, la proposition de motion visant à exiger les démissions des membres du bureau non démissionnaires, proposée par Arnaud LIZOP, Jean-Luc FORGET et Christiane FERAL-SCHUHL a fait long feu.
A 23h00, face à une assemblée déterminée majoritairement à faire cesser les vaines querelles, les 3 principaux signataires de cette motion de défiance se sont vus contraints - officiellement "au nom de l'apaisement" - à retirer une proposition qui n'aurait jamais dû voir le jour et dont l'adoption ne paraissait plus du tout acquise...
Il est cependant regrettable qu'il n'ait pas été mis fin plus tôt à cet "épiphénomène", pour reprendre l'expression utilisée a posteriori par la Batonnière de PARIS.

La FNUJA et les élus des Jeunes Avocats sont déterminés, dans un esprit constructif, à poursuivre leur participation, aux cotés du nouveau Président élu, aux travaux et manifestations du CNB, en collaboration avec toutes les composantes de l'assemblée, au seul profit des intérêts des Jeunes Avocats et donc de toute la Profession.



Roland RODRIGUEZ