FNUJA

Paroles, paroles, paroles … et encore des mensonges

Vendredi 24 Janvier 2020

Paroles, paroles, paroles … et encore des mensonges
L’alerte lancée par la profession au ministre de la justice et au Premier ministre la semaine dernière était claire : ne nous prenez pas pour des imbéciles.
 
Parce que le Premier Ministre avait déclaré à l’Assemblée Nationale que « la réforme est positive pour les avocats », nous avions accepté le principe de réunions techniques pour travailler sur les impacts. Même si ça aurait dû être fait depuis des mois.
 
Nous apprenons dans son communiqué de presse du 23 janvier 2020 que les « travaux [de cette semaine avec les représentants de la profession] montrent que les avocats pourront bénéficier, avec le système universel de pensions plus élevées que dans leur régime actuel » et que le projet de réforme prévoirait un abattement de 30%.
 
C’est totalement faux et le premier ministre ne peut l’ignorer !
 
Non, rien ne démontre que les avocats bénéficieront d’une pension de retraite plus élevées que dans le régime actuel. C’est tout le contraire… D’ailleurs, François reste introuvable comme la réponse de nos interlocuteurs sur les cas (réalistes et non manipulés) que la profession a soumis à leur demande.
 
Quant au fameux abattement, qui ne garantit absolument pas la stabilité de charge annoncé, il n’est à ce jour absolument pas garanti dans le projet de réforme… et si tant est qu’il devait y être rajouté, qu’en restera-t-il avec la Conférence de financement…
 
Quant au taux indiqué, rappelons que les premières déclarations évoquaient un taux de 33%... Il fond donc comme neige au soleil, tout comme nos retraites.
 
Alors, pour reprendre l’adage, les promesses n’engagent que ceux qui y croient. Et il y a longtemps que les avocats ont arrêté de croire aux promesses faites par un gouvernement qui multiplie les manifestations de mépris à leur égard et le non-respect des engagements pris.
 
 
Le gouvernement espère nous avoir à l’usure, à l’issue de cette troisième semaine de grève. Mais plus que jamais, les avocats feront front unis dans leur opposition au projet de réforme des retraites.
 
Nous ne lâcherons rien !


Hadrien CHOUAMIER