Création de la FAUJA (Fédération Africaine des Associations et Unions de Jeunes avocats)

C'est en marge de la rentrée solennelle du Barreau du Sénégal qui s'est tenue à Dakar du 25 au 28 mars dernier, que les représentants des unions et associations des Jeunes Avocats d'Afrique ont constitué la Fédération Africaine des Associations et Unions de Jeunes Avocats (F.A.U.J.A.)



Création de la FAUJA (Fédération Africaine des Associations et Unions de Jeunes avocats)
Le 25 mars dernier, nous étions environ 200 personnes à nous amasser dans la salle d'audience de la Cour Suprême du Sénégal. Nous étions plusieurs européens à avoir fait le trajet, dont notamment Barbara Koops, qui représentait le Bâtonnier de Bruxelles, Olivier Saumon qui représentait le Bâtonnier de Paris et Xavier-Jean Keita, ancien président de la FNUJA et désormais en charge du Bureau de la Défense de la Cour Pénale Internationale de La Haye.

Outre les remarquables discours des deux premiers secrétaires de la Conférence du stage, nous avons particulièrement appréciés l'allocution de Monsieur Adama Gueye, Bâtonnier du Sénégal. Il a notamment appelé les avocats en général et les jeunes en particulier, à s'ouvrir aux nouveaux marchés du droit et à ne pas laisser le champ libre aux experts-comptables et autres amateurs de l'exercice accessoire du droit ...

Nous nous sommes ensuite retrouvés dans les salons d'un hotel vers 15h00 à une quarantaine de jeunes confrères, venus d'une dizaine de pays d'Afrique, dont, outre le Sénégal, puissance invitante, la Côte d'Ivoire, le Mali, le Niger, la Mauritanie, le Burkina Fasso, le Congo, la République Démocratique du Congo. Le Bâtonnier du Sénégal a ouvert les travaux en rappelant qu'il soutenait l'initiative des jeunes et les appelant à faire preuve d'imagination et d'audace pour que cette fédération devienne réellement un facteur de progrès démocratique dans toute l'Afrique. Les travaux commencèrent après les interventions brèves du Bâtonnier de Mauritanie et d'un représentant de son Excellence, Monsieur L'Ambassadeur de France au Sénégal.

Les travaux se sont ensuite déroulés dans une véritable ambiance de travail jusqu'à environ 20h30. Pendant cet après-midi, il a été longuement débattu des projets de statuts de la F.A.U.J.A. qui avait déjà été circularisés entre les associations de Jeunes Avocats Africains, notamment depuis le congrès de la Conférence Internationale des Barreaux de tradition juridique commune (CIB) qui s'était tenu à Bruxelles en janvier dernier.

Une fois les statuts adoptés à l'unanimité, il a été procédé aux élections des membres du Bureau. Nous félicitons ses nouveaux membres et en particulier, Maître Antoine Mbengue, avocat au Barreau du Sénégal, qui a été élu à l'unanimité comme premier président de la F.A.U.J.A.

La FNUJA se réjouit du fait que ce projet ait vu le jour en à peine deux ans et se félicite de cette naissance d'une jumelle africaine. Une délégation importante de la F.A.U.J.A. est attendue lors du 66 ème congrès de la FNUJA, qui se déroulera du 20 au 24 mai 2009, sous forme de croisière autour de la Corse. Au cours de la séance solennelle de ce Congrès les présidents de la FNUJA et de la F.A.U.J.A. régulariseront une convention de partenariat.

Longue vie à la F.A.U.J.A.

Olivier BURETH
Président de la FNUJA
Mardi 28 Avril 2009
Fédération Nationale des Unions de Jeunes Avocats

     

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 4 Juin 2014 - 10:11 MOTION SOUTIEN AUX ACTIONS DE LA FA-UJA

Jeudi 20 Mars 2014 - 09:51 Libres !