FNUJA

INTERNATIONALE



La FNUJA, réunie en Congrès à Lyon, les 11 et 12 juin 2021,
 
 
S’ALARME de la persistance et de la récurrence des atteintes portées, à l’échelle internationale, à l’exercice de la profession d’avocat ;
 
DENONCE l’absence de texte à caractère contraignant, érigeant les Droits des jeunes avocats ;
 
RAPPELLE que les jeunes avocats doivent pouvoir bénéficier des mêmes protections que leurs aînés pour leur permettre d’exercer dignement ;
 
DEPLORE les modalités d’accès au barreau particulièrement restrictives et élitistes dans certains États ;
 
S’INQUIETE de l’absence de représentation des jeunes avocats dans les instances de leurs barreaux ;
 
S’INSURGE des conditions d’exercice des collaborateurs en temps de paix comme en temps de crise sociale, politique, économique ou sanitaire ;
 
CONDAMNE les dérives des collaborants et des institutions à l’égard des jeunes avocats ;
 
 
En conséquence,
 
REGRETTE que le projet d’élaboration d’une Charte Européenne des Droits de l’Avocat initié par le Conseil de l’Europe n’ait toujours pas abouti ;
 
SOULIGNE l’urgence d’adopter cet instrument de protection ;
 
ENTEND que les droits spécifiques aux jeunes avocats aient une place fondamentale dans ce projet ;
 
INCITE le Conseil des Barreaux Européens (CCBE) à promouvoir l’intégration de la Charte des Droits des Jeunes Avocats, qui lui sera soumise par la FNUJA, à la Charte Européenne des Droits de l’Avocat lors de son adoption.
 
Mardi 6 Juillet 2021
Simon Warynski

     

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 6 Juillet 2021 - 13:54 FORMATION

Mardi 6 Juillet 2021 - 13:45 PRECARITE DES ETUDIANTS