Menu
blog législatif

FNUJA : Comment devenir un avocat ?

Mercredi 28 Octobre 2020

La profession d’avocat est l’un des métiers les plus attrayants dans le monde. Ces hommes à la toge noire ne laissent personne indifférent par leur éloquence et leur maitrise du droit. Toutefois, pour devenir un Cicéron ou un Badinter à la barre, il faudra faire une série de formations adaptées au métier. À ce titre donc, comment devenir un avocat ?

Devenir un avocat : études et formations

Profession comptant en 20 196 846 pratiquants, l’avocat est une personne qui est passée par une série de formations, les unes aussi sélectives que les autres. Ainsi, pour planter le décor, l’aspirant au métier d’avocat doit d’abord acquérir le diplôme de Master en droit. Il peut s’agir d’un Master :
  • en droit pénal ou sciences criminelles,
  • en droit social ;
  • en droit fiscal ;
  • etc.
Après le Master, le CAPA pour certificat d’aptitude à la profession d’avocat est le deuxième diplôme que le futur avocat doit obligatoirement obtenir. Pour ce faire, il doit donc passer par l’une des nombreuses Écoles d’avocats (EDA) de France. Ici, une formation de 18 mois organisée en trois modules lui permet in fine de passer son CAPA. Après celui-ci, il prête serment et s’inscrit dans le barreau de son choix. À titre d’information, le barreau de Paris concentre plus de 40 % des avocats de France.

Devenir avocat : spécialisation et salaire

Si un avocat est volontiers généraliste en ce qui concerne les questions de droit, on observe de nos jours de plus en plus de spécialistes. Cela est notamment dû au domaine du droit qui est à la fois vaste et qui ne cesse de s’enrichir au jour le jour. Devenir spécialiste ouvre donc plus de portes surtout vers les entreprises. Ainsi, n’est-il pas rare de croiser un avocat en immobilier , un avocat en droit informatique, un avocat en droit de la consommation, etc.

Aujourd’hui, on estime qu’un avocat en début de carrière gagne entre 1 800 et 2 700 € brut par mois. Toutefois, celui-ci s’améliore nettement au fur et à mesure que l’avocat se spécialise, connait de la notoriété, travaille pour de grandes entreprises, etc. Ainsi, vers la fin de sa carrière, un avocat pourrait gagner jusqu’à 9000 € brut par mois. Intéressant, n’est-ce pas !