L'été sera chaud, la rentrée aussi !!!

Lundi 15 Septembre 2003

Jean-Luc Medina
Jean-Luc Medina
La FNUJA dispose depuis le congrès de Grenoble et le premier comité national du 21 Juin dernier,d’un bureau élu au grand complet,de 12 délégués nationaux et de 6 présidents de commission.

Ce beau monde s’est déjà mis au travail .

Après le dossier estival brûlant de la retraite pour lequel la FNUJA a fait entendre sa voix.,les vacances estivales tombent à pic pour nous permettre de prendre le recul neccessaire et réfléchir aux deux dossiers chauds de la rentrée..

1°) Le remplacement du stage par le tutorat.

De l’avocat stagiaire à l’avocat mis sous tutelle,un grand bond en arrière est en passe d’être définitivement voté par l’assemblée nationale. Il faudra en re-débattre en urgence.

2°) La mise en place d’un statut de la collaboration libérale transversale à toutes les professions libérales qui pose un certain nombre de difficultés.

Ces deux sujets ,par un curieux hasard de calendrier,concernent au premier chef les jeunes avocats et la FNUJA.

Ils constitueront l’essentiel de l’ordre du jour de notre comité national du 20 Septembre prochain qui se tiendra à Paris à l’EFB.

La FNUJA poursuivra sa réflexion prospective notamment en matière de patrimonialité puisqu’elle est écoutée au plus haut niveau de l’Etat. Le Président de la République Jacques CHIRAC n’a t-il pas lors du centenaire de la conférence des Bâtonniers le 4 Juillet dernier repris quasiment mot pour mot une motion et une proposition de la FNUJA votée lors du congrès de Grenoble ?

La crédibilité de la FNUJA reste sa plus belle carte de visite. C’est un hommage à tous ceux qui depuis des années la font vivre.

De la réflexion à la création,La FNUJA poursuit ses projets et inaugurera le 8 Septembre prochain les Mercredis de la créations d’entreprise en partenariat avec le club des jeunes experts comptable en accompagnant le train de la création d’entreprise lancé par le ministère des PME. Initiative heureuse de mon prédécesseur David GORDON KRIEF à qui je rends hommage.

Les années passent,les présidents aussi. Mais il reste l’essentiel : la FNUJA ,toujours et encore au service de la profession.

Jean-Luc MEDINA
Président

Aznar