LES ETATS GENERAUX DE LA CARTE JUDICIAIRE A NIMES

Lundi 24 Septembre 2007

Lionel ESCOFFIER a représenté la FNUJA, en compagnie de Monsieur le Bâtonnier LANDON, représentant le Conseil National des Barreaux, lors de la tenue des états généraux de la carte judiciaire, proposés par Monsieur le Bâtonnier en exercice à Nîmes Olivier GOUJON, où tant la Cour d’Appel de Nîmes, que les Tribunaux de Grande Instance d’Alès et Carpentras, sont menacés.


Un débat important suivi d'une manifestation de grande ampleur

LES ETATS GENERAUX DE LA CARTE JUDICIAIRE A NIMES

C’est devant une forte assistance que les représentants syndicaux locaux ont pu exprimer leurs positions après avoir entendu les positions officielles du Conseil National des Barreaux et de la FNUJA.

A l’issue, la salle s’est rendue sur les parvis de la Cour d’Appel pour participer à une très grande manifestation organisée par le Barreau nîmois.

En effet, plus de 800 personnes étaient présentes, parmi lesquelles on pouvait noter la présence de l’intégralité des participants à l’œuvre de justice comme les experts judiciaires près de la Cour d’Appel, les Notaires, les Huissiers, les Avoués, les Experts comptable, les Avocats et semble-t-il quelques magistrats…

L’intégralité des Députés et Sénateurs, ainsi que de très nombreux Maires et Conseillers généraux se sont également joints à cette manifestation.

Toutes ces personnes ont pris la parole pour apporter, soit leur soutien, soit leur position sur cette situation.

Lionel ESCOFFIER, après avoir publiquement apporté son soutien à l’ensemble des Barreaux du ressort de la Cour d’Appel de Nîmes et à tous les intervenants, a été interviewé par les journalistes de France Bleue Provence, puis par FR3 Nîmes en rappelant à la représentation nationale qui nous soutient dans notre action, qu’elle pouvait refuser de voter le prochain budget de la Justice pour manifester son mécontentement devant cette volonté de réforme.

Loïc Dusseau