Retour sur le mouvement national de mobilisation du 23 octobre 2008

Vendredi 24 Octobre 2008

Un peu partout en France, les UJA se sont jointes à la journée de mobilisation organisée par les deux principaux syndicats de magistrats. Retour sur les actions locales ...


Pontoise...

A Pontoise, à 13h devant le Palais de Justice, environ 50 personnes, magistrats et avocats confondus se sont rassemblées. Il a été procédé à la lecture d'un communiqué devant la presse. Retoruvez le communiqué ci-joint.

Nous rappelons que le Bâtonnier désigné du Barreau du Val d'Oise, qui prendra ses fonctions de Bâtonnier à compter du 1er janvier prochain est notre président d'honneur Eric Azoulay.

Bayonne...

L’UJA de BAYONNE a répondu à l’appel à la mobilisation lancé par les syndicats de magistrats (USM et SM) en participant à la conférence de presse qui s’est tenue au Palais de Justice de BAYONNE le jeudi 23/10/2008 à 11h30.
Les acteurs locaux de la Justice, syndiqués ou non*, ont fait, à cette occasion, la preuve de leur unité et exprimés leurs craintes communes devant la multiplication des atteintes portées par le Gouvernement actuel à l’institution judiciaire.
Ils ont notamment dénoncé les pressions exercées sur des magistrats (convocation des Procureurs à la Chancellerie, « interpellation » de magistrats au saut-de-lit, remises en cause régulières de leur décisions…) ainsi que la contradiction entre la volonté politique affichée et les moyens budgétaires alloués.
Sans oublier l’autisme dont fait preuve le pouvoir en place aux critiques formulées sur le fond et sur la forme de ses « réformes » par les professionnels du droit.
Ps : Une trentaine de confrères a assisté à cette conférence de presse, ce qui n’est pas si mal au regard des délais de préavis.
Ci-joint les liens et articles correspondants publiés dans la presse locale.
* USM, SM, et magistrats non syndiqués, FO Justice (personnels de Greffe et Pénitentiaire), Bâtonnier de l’Ordre des Avocats, UJA, SAF.

http://jt.france3.fr/regions/popup.php?id=l64a_locale&video_number=0

http://www.sudouest.com/pays-basque/actualite/article/396068/mil/3376995.html

HTTP://WWW.LEJPB.COM/PAPEREZKOA/20081024/102917/FR/LES-MAGISTRATS-BAYONNAIS-REFUSENT-DETRE-LES-BOUCS-EMISSAIRES

Lille...

A LILLE, dès mercredi soir, notre bâtonnier nous informait d’un mouvement de contestation des magistrats au Tribunal d’Instance de ROUBAIX et du renvoi systématique des dossiers.

Jeudi matin, à 10h30, les magistrats ont interrompu leurs audiences pour faire une déclaration sur les marches du palais indiquant les motifs de leur mouvement. Les audiences ont ensuite repris.

L’UJA de LILLE a déclaré par un message adressé par courriel à tous les avocats du Barreau de Lille qu’elle s’associait à ce mouvement.

Message diffusé :
Une justice indépendante est la garantie de l’existence d’un état de droit, le pilier fondamental d’une nation démocratique.

Elle ne se conçoit comme telle qu’à la condition que des moyens de fonctionnement suffisants lui soient donnés et que le pouvoir exécutif se garde de toute tentative de mise au pas des magistrats et des auxiliaires de justice qui concourent tous à la qualité de la justice rendue.

Les professions juridiques et judiciaires sont en but, depuis plusieurs mois, à des attaques, pressions et remises en cause de la part d’une chancellerie qui confond politique pénale et justice de faits divers.

L’UJA de LILLE et la FNUJA dénoncent cet état de fait et ne peuvent que s’associer aux organisations syndicales de magistrats et être solidaires de leur mouvement du 23 octobre 2008.

Bordeaux...

A l'occasion de l'appel à la manifestation lancée par les syndicats de magistrats le 23 octobre dernier, et relayé par les syndicats et le barreau, l'UJA de BORDEAUX s'est associée aux revendications exprimées. C'est ainsi que quelques 250 robes noires ont dénoncé la politique publique en matière de justice et le mépris toujours affiché par la garde des sceaux à l'égard des magistrats et des auxiliaires de justice.

L'UJAB était très présente et surtout très visible. Xavier HEYMANS (Président en exercice) est intervenue durant la conférence de presse qui a précédé la manifestation. Entendu à l'occasion d'une conférence de presse faite aux côtés des magistrats (USM et SM), le Président de l'UJA de BORDEAUX a pu donner le point de vue du syndicat sur toutes les questions alors soulevées.

Une belle journée de solidarité entre professionnels de la Justice!








Saint Nazaire...

La journée d'action s'est concrétisée à SAINT NAZAIRE sous la forme d'un rassemblement en
début d'après-midi, sur les marches du Palais.

Cette manifestation regroupait l'ensemble des magistrats des TGI et TI de SAINT NAZAIRE, ainsi que de nombreux confrères dont les membres de l'UJA.

Plusieurs interventions orales se sont succédées en présence des médias.

Le Barreau a notamment affirmé son soutien à l'inquiétude exprimée par le monde judiciaire sur les réformes et les décisions précipitées affaiblissant les prérogatives ainsi que l'indépendance de ses multiples composants.

Evry

A Evry,le barreau s'est mobilisé à côté des magistrats qui ont suivi le mouvement et suspendu les audiences le temps d'un rassemblement dans la salle des pas perdus !

Au programme,lecture de communiqués brefs mais cinglants envers la garde des sceaux de la part des syndicats de magistrats, du barreau et de la conférence des bâtonniers !

Aix...

A Aix , la journée de mobilisation a débuté par une conférence de presse organisée par l'USM et le SM et à laquelle a participé l'UJA.

Manifestation sur les marches de la Cour de 14h à 14h30 avec : SM, USM, UJA, Ordre Aix, SAF, Avoués.

Chaque audience a commencé par la lecture de la motion des magistrats.

Au correctionnel : renvoi des dossiers sauf lorsque les affaires concernaient des personnes détenues.

On a pu relever une forte mobilisation des magistrats.

Paris

A Paris, ce sont plusieurs centaines de personnes qui se sont réunies sur les marches du Palais de Justice. Avocats et magistrats se pressaient dans une ambiance sérieuse mais sympathique.

Les représentants des syndicats de magistrats à l'origine de la mobilisation se sont exprimés devant les médias, suivis par le Président du Conseil National des Barreaux.

L'UJA de Paris, très visible était largement représentée.

communique_uja_pontoise_23_10_2008__2_.doc communiqué UJA pontoise 23 10 2008 (2).doc  (27.5 Ko)


Fédération Nationale des Unions de Jeunes Avocats